IMG_20170127_131114

Session perche et sandre en verticale en lac de barrage dans les Côtes d’Armor pour la fermeture 2016

C’est la fermeture en seconde catégorie, on est en janvier 2017, ces trois prochains jours ce sera perches et sandres en verticale!

Enfin la barque est prête, on va pouvoir faire la fermeture!!

Dernière semaine de janvier, mon pote Christophe arrive tout juste du nord en gare de Saint Brieuc, c’est partit pour 3 jours de verticale… on est remonté à bloc ; moi car la barque a été quasiment immobilisé toute la saison et Christophe parce qu’il retrouve les lacs bretons…. C’est hiver est particulièrement froid, peu de précipitations, les plans d’eau sont bas, ou viennent tout juste d’achever de se remplir ( les vannes des barrages ont du être « fermées »). Levé du jour,  la surface de l’eau est gelée par endroit. Les rayons de soleil et le vent qui commencent à pointer leur nez auront raison de cette fine pellicule de glace.

On arrive sur les postes, les poissons sont rassemblés, de belles boules de poissons blancs sont décollés au dessus du fond. Quelques poissons paraissent actifs, ça sent bon. Finalement se sera quand même un poil plus compliqué de les faire mordre mais pas impossible. On commence d’abord par enregistrer de petites touches discrètes qu’on ne finalisera pas. En affinant les dérives on fini par trouver les bons passages, la bonne hauteur d’eau et par toucher les poissons, quelques touches seront ferrées dans le vide, quelques poissons seront décrochés et d’autres nous feront le plaisir de crever la surface de l’eau et monter au bateau. Quelques uns passeront devant notre objectif avant de retrouver les eaux froides de notre lac breton. On fera a peu près tous les poissons sur l’hameçon de la tête plombé, très peu sur le triple voleur. On

aura pas fait de brochet seulement sandres et perches auront succombé à nos lunkers, one up et keitech…

 

Fermeture, égale convivialité, détente et sacré déjeuner !

La journée de fermeture, c’est surtout la réunion annuelle au bord et sur l’eau avec la famille,  les copains leurristes et moucheurs. La concentration est à son maximum…le matin, ne pas rater les poissons, essayer de faire mieux que les copains. La pêche quoi!!!

Cependant, le traditionnel déjeuner de la  fermeture arrive. Cette année, c’est rougail saucisse en version familiale, les bateaux sont échoués sur le sable alors les esprits se détendent. Chacun y va de son anecdote sur cette année de pêche qui vient de s’écouler. Ici, on parle de la truite, là, des carnassiers, de voyage de pêche et d’images qu’on a encore plein la tête et qu’on veut partager avec les copains. Le soleil dardant ses rayons au plus haut, les esprits s’échauffent lorsqu’on aborde la législation que chacun trouve trop laxiste, et que chacun aimerait voir s’améliorer afin de protéger nos partenaires de jeux.

Le repas terminé, on retourne sur l’eau essayer de piquer les derniers percidés de notre saison mais voilà c’est déjà l’heure de remballer. Ce dernier sandre nous aura fait tourner en bourrique pendant une heure, il est là, ils sont même sûrement quelques uns, trop petits peu être pour qu’on finisse par concrétiser ces touches. On a bien rigolé quand même et c’est ce qu’on retiendra.

Désormais, on a plus qu’à attendre début mai, mais cette fois pour aller jouer avec Esox Lucius notre pote le brochet en attendant fin juin que le sandre ait fini de frayer. On les laissera tranquille de façon à ce qu’ils nous fassent de belles reproductions pour les années à venir.

A très bientôt sur les plans d’eau des Côtes d’Armor et n’hésitez pas à réserver votre sortie.