Céline stagiaire débutante pêche des carnassiers en barque

Pêche rapide en spinning et casting, guidage carnassier en barque

Nous sommes le 21 mai 2017, j’accueille Céline qui est là pour découvrir la pêche des carnassiers sur un de nos lacs Costarmoricains. Ma stagiaire apprécie être au bord de l’eau et pêche déjà un peu les poissons blancs. Son souhait est de découvrir le milieu aquatique et ses fonctionnements, les techniques de lancer et les différentes types de pêche possible pour leurrer les carnassiers qui peuplent nos eaux.

La découverte des poissons et du matériel

Nous nous retrouvons donc à 9h et Céline embarque à bord. Je commencerai donc cette journée par lui présenter les différents carnassiers qui occupent nos eaux (perches,brochets et sandres), leurs habitats ainsi que leur mode de vie. Au vue de la période, les sandres étant toujours sur leurs nids, nous ne pêcherons pas à gratter, ni les postes qu’ils occupent. Ma stagiaire le comprend très bien, on va donc opter pour des techniques de pêche rapide, à la recherche de poissons en activité.

Après la présentation des règles de sécurité, vient la présentation du matériel, les cannes, les moulinets (spinning et casting), les leurres et leurs spécificités. Enfin commence la pratique, et notamment l’apprentissage du lancer. Céline, ma stagiaire sait plus moins lancer mais n’utilise pas le nerf de la canne. Je commencerai donc par décomposer toute la gestuelle afin que Céline se rende bien compte des différents enjeux qui interviennent lors du lancer.

De l’apprentissage à la compréhension

On passera ensuite aux animations des leurres. Lors de cette journée Céline aura fait de très très gros progrès. A la fin de la journée, elle sait lancer correctement en spinning et en casting. Les lancers sous la canne, coup droit ou revers, par dessus la tête tous auront été abordés et travailler, certains ont été maîtrisé plus rapidement que les autres, et tous auront besoin d’être retravailler régulièrement. Néanmoins, ma stagiaire est assidue et a un mental en acier, aussi je ne me fais aucun souci quand à sa capacité à les pratiquer avec régularité et les maîtriser.

Évidemment les lancers en spinnings lui permettent de pêcher plus loin mais manquent de précisions. Il lui faudra travailler le casting pour atteindre de plus longues distances, à contrario les lancers sont plus précis, c’est l’intéret. Elle sait désormais choisir son leurre en fonction de la stratégie mise en place, animer ces leurres et s’amuser en le faisant. C’est là, la base.

De sacrées émotions

Céline aura eu durant la journée un suivi d’une jolie perche jusqu’au bateau et une belle attaque, en casting, en subsurface d’un petit brochet qui se décrochera aussi rapidement. C’est le sourire aux lèvres et les yeux pétillants que ma stagiaire me confie « Sacré piqûre d’adrénaline ! Je comprends enfin ce que ça fait lorsqu’on à une touche ! ».

C’est pour des moments comme ça que je m’éclate en guidage. Céline qui venait pour savoir si la pêche était un sport fait pour elle, à tout de même réalisé 9h de pêche, ultra concentrée. Bien entendu le repas du midi a permis de se détendre et d’apporter un peu de repos pour assimiler toutes les notions vu le matin. Un pique nique sur la barque dans le royaume des grenouilles, sacré concert !

Une superbe journée, un super temps malgré des poissons difficiles. Céline n’aura rien lâché et aura tout de même été récompensé par des sensations fortes lors de cette touche explosive en subsurface en fin de journée, grosse émotion.

Comme quoi, la pêche nécessite surtout de la concentration, une bonne part d’observation et surtout s’amuser.

A très bientôt, et n’oubliez pas de réserver votre sortie pour traquer nos bretons de carnassiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *